MECC Updates

COP21
Table ronde de haut niveau

10 décembre 2015
Paris (France)

Photo : Panélistes de la manifestation parallèle de haut niveau organisée  dans le cadre de l’initiative Unité d’action des Nations Unies © OIM, 2015

Une table ronde de haut niveau sur la mobilité humaine et le climat, organisée par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour le compte de l’initiative Unité d’action des Nations Unies, s’est tenue à Paris (Le Bourget) le 10 décembre. Cette manifestation parallèle a réuni Nicolas Hulot (Envoyé spécial du Président de la République française pour la protection de la planète et Président de la Fondation Nicolas Hulot), Kamal Uddin Ahmed (Secrétaire, Ministère de l’environnement et des forêts du Bangladesh), Volker Turk (Haut-Commissaire assistant, Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés), Monique Barbut (Secrétaire exécutive, Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification), Kyung-wha Kang (Secrétaire générale adjointe, Bureau de la coordination des affaires humanitaires), Jan Egeland (Secrétaire général, Conseil norvégien pour les réfugiés), Seb Dance (député au Parlement européen), Youba Sokona (Vice-Président, Groupe d’experts intergouvernemental pour l’étude du changement climatique), Alfredo Zamudio (Directeur général, Observatoire des situations de déplacement interne), Philippe Lévêque (Directeur général, CARE France) et Michelle Leighton (OIT, Chef du Service des migrations de main-d’œuvre).

Cette table ronde a été présidée par le Directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, qui a affirmé que nous sommes confrontés à d’importants flux de migrants et de réfugiés, et que le changement climatique est l’une des causes profondes du nombre record de migrations forcées. C’est en exploitant le potentiel positif qu’offre la migration en tant que stratégie d’adaptation au changement climatique que nous pourrons venir en aide à ceux qui, tôt ou tard, pourraient avoir besoin de migrer dans la dignité ».

 

Lancement de l’Atlas des migrations environnementales

5 décembre 2015
COP 21 – Paris (France)

Image © OIM, 2015
 
L’Atlas des migrations environnementales (dont la version intégrale paraîtra au début de 2016) a été officiellement lancé en présence de hauts fonctionnaires dans le cadre d’une exposition sur les migrations environnementales intitulée « Destins croisés – Migrations, environnement et climat », organisée par l’OIM au Musée de l’histoire de l’immigration. S’appuyant sur les connaissances existantes, les données et les études de cas produites au fil des ans par l’OIM, d’autres organisations internationales, les milieux universitaires et les chercheurs du monde entier, l’Atlas des migrations environnementales est un outil novateur qui donne un aperçu visuel de l’évolution des migrations humaines sous la forme de cartes, d’illustrations et de textes explicatifs réalisés sous la supervision de spécialistes mondiaux. La version anglaise paraîtra au printemps de 2016..

 

 

12e Conférence des Parties à la Convention 
des Nations Unies sur la lutte contre la désertification 

12-23 octobre 2015
Ankara (Turquie)

Plus de 6 000 délégués étaient réunis à l’occasion de la COP 12 de la CLD pour débattre des moyens d’enrayer et d’inverser la dégradation des terres sous toutes ses formes. Une définition de la neutralité en matière de dégradation des terres a été adoptée, un objectif à atteindre d’ici à 2030. Il a été souligné que les liens avec le processus de négociations en cours dans le cadre de la CCNUCC devaient être renforcés. Tout au long de la Conférence, les interventions ont mis en relief l’articulation entre la dégradation des terres et les migrations. De nombreux délégués ont cité des éléments démontrant que la dégradation des terres est un facteur de migration et de conflit, et ont insisté sur la nécessité de parvenir à la neutralité en matière de dégradation des terres afin de permettre aux populations de choisir de rester.